Programme 2020

Notre objectif d’apprentissage

Les événements mondiaux, façonnés ou influencés par de puissants systèmes sociaux et technologiques, soulèvent des questions sur nos priorités les plus urgentes en matière d’éducation. En tant qu’enseignant.e.s, nous prévoyons un avenir incertain et dynamique pour nos élèves et nous nous demandons comment les préparer.

De quelles compétences ont-ils le plus besoin? Comment pouvons-nous outiller nos élèves à résoudre des problèmes complexes? Comment pouvons-nous les équiper à changer les systèmes qui les ignorent, ou qui ne desservent pas leurs communautés?

Grâce à une nouvelle collaboration passionnante, l’Institut canadien pour l’apprentissage des littératies numériques 2020 s’associe au Musée des sciences et de la technologie du Canada pour offrir une occasion d’apprentissage unique de trois jours aux enseignant.e.s de la maternelle à la 12e année axée sur les possibilités pédagogiques de déconstruction, de conception et de création interdisciplinaire. En nous appuyant sur de nouvelles recherches sur l’apprentissage des littératies par la fabrication physique et numérique dans les salles de classe, nous analyserons de précieuses collections nationales au musée dans le but de comprendre les significations sociales, techniques et scientifiques des artefacts physiques et des systèmes numériques. Le but de la semaine est d’outiller les enseignant.e.s à voir les liens importants entre la conception (design) et (a) la fabrication d’objets, (b) la fabrication des systèmes et (c) les dispositions critiques et nécessaires pour répondre aux complexités d’un monde en réseau.

Ensemble, les participant.e.s exploreront puis concevront des activités d’apprentissage innovantes qui pourront:

  • Apprendre aux élèves à se connaître en tant qu’agents de changement

  • Donner aux élèves les compétences, les stratégies, les mentalités et les dispositions essentielles nécessaires pour donner un sens et résoudre des problèmes complexes

  • Permettre aux élèves de repenser des objets et des systèmes pour le bien du Canada et du monde

Chaque élément de cet institut de perfectionnement professionnel s’appuie sur des recherches menées auprès d’enseignant.e.s qui ont participé aux volets Maker de 2017 et de 2018 de l’Institut à l’Université d’Ottawa.

Grâce à nos recherches, nous avons appris que le dialogue et la collaboration avec les pairs sont essentiels, car les enseignant.e.s doivent faire face à la complexité des nouvelles méthodes d’enseignement inspirées par Maker (Turner, 2019). Nous savons également que les enseignant.e.s ont besoin de temps pour réfléchir, planifier des activités, jouer avec les nouvelles technologies numériques ouvertement et avec un soutien guidé, et qu’ils apprécient les opportunités de s’engager avec des recherches qui peuvent éclairer leur pratique bien au-delà de l’atelier lui-même (Cotnam-Kappel, Hagerman & Duplàa, en évaluation). Nous savons également que les enseignant.e.s aiment créer de nouvelles choses et imaginer des méthodes innovantes qui soutiendront l’apprentissage de leurs élèves.

LNDLCA2020 est fondé sur ce modèle, développé à partir d’analyses d’entrevues, de photos, de publications sur les réseaux sociaux et de réflexions quotidiennes fournies par d’anciens participants. Chaque composante de notre institut 2020 s’aligne sur des occasions contextuelles et interactives qui enrichissent l’apprentissage des enseignant.e.s.

Éléments essentiels formation Bricoleur

Détails de la formation

Horaire_2020

Des idées provocatrices

Chaque journée commencera par un mot d’accueil par de grands penseurs dans les domaines de l’éducation, des littératies numériques et le Bricolage qui travaillent eux-mêmes pour développer de nouvelles méthodes d’enseignement qui donnent aux apprenant.e.s un sens profond de l’action. Ces conférences de 20 minutes seront conçues pour pousser la réflexion, provoquer de nouvelles perspectives, inspirer des discussions intéressantes tout au long de la journée et inciter les participant.e.s à se pencher sur la complexité du travail de conception pédagogique qui associe la fabrication numérique et physique avec des perspectives critiques et des pratiques disciplinaires pour donner du sens.

Étude des artefacts

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada abrite des artefacts qui constitue un trésor national. Analysés à l’aide de méthodes de conservation, ces artefacts révèlent tellement sur le contexte socioculturel de leur conception et de leur création, sur les méthodes scientifiques et techniques utilisées pour les créer, et sur la façon dont ces artefacts auraient façonné le comportement et l’activité humaine. Nous commencerons ainsi notre expérience d’apprentissage à travers une série d’études d’artefacts qui nous aideront à déconstruire notre compréhension des artefacts physiques comme un moyen de comprendre comment ils étaient / sont situés dans le tissu social, culturel, scientifique et technique de notre pays. Cela jettera les bases de l’utilisation des mêmes méthodes pour déconstruire les systèmes numériques et ensuite concevoir des activités d’apprentissage qui encouragent également les élèves de la maternelle à la 12e année à réfléchir de manière critique à la conception des objets et des systèmes qui les entourent.

Exploration ouverte, encadrée et ludiques des technologies

Les participant.e.s auront la chance d’apprendre à utiliser de nombreux outils numériques et physiques différents pour faire des choses. Ceux-ci comprendront des technologies de fabrication numérique telles que la découpeuse laser Glowforge, la découpeuse laser Epilog, une imprimante 3D, des stylos 3D Doodle, des moteurs LEGO et des briques pour construire des machines qui fonctionnent, ainsi que la chance d’apprendre le codage de blocs de base avec le microcontrôleur Micro: Bit . Les occasions de jouer avec, découper et construire avec des matériaux simples et peu coûteux tels que le carton feront également partie de ce temps de jeu. Le personnel du musée, les étudiant.e.s diplômé.e.s et le personnel du MakerMobile de l’Université d’Ottawa seront sur place pour soutenir les participant.e.s pendant ce bloc afin qu’ils et elles puissent «se perfectionner» et commencer à imaginer les possibilités pédagogiques et de conception d’une gamme d’outils.

Un bracelet “autorégulation” conceptualisé et imprimé en 3D par une équipe d’enseignantes lors de l’Institut de 2017.

Activités de génération d’idées rapides

Le jour 2, nous appliquerons la boîte à outils de pensée critique développée lors de l’étude des artefacts du jour 1 à un nouveau système numérique – l’intelligence artificielle. À travers d’une série de conversations rapides, les participant.e.s imagineront des activités d’apprentissage qui pourraient aider leurs élèves à déconstruire et même à repenser l’intelligence artificielle du musée, Ophelia, qui est une représentation numérique-physique de l’intelligence créée par la société Reimagine.AI. À la fin de cette session, les participant.e.s auront examiné les systèmes sociaux, culturels, scientifiques et technologiques qui ont façonné la conception d’Ophelia et les implications sociales, culturelles et éthiques plus larges des systèmes d’intelligence artificielle. Ensemble, nous construirons un ensemble de suggestions d’idées et de routines de réflexion que chacun.e d’entre nous pourrait exploiter dans nos salles de classe pour aider les élèves de la maternelle à la 12e année à comprendre ce système technologique et d’autres.

Cycles de conception

À la suite de notre étude d’artefacts et de nos activités de génération rapide d’idées, les cycles de conception représentent des blocs de temps pour que les participant.e.s transforment leurs idées en plans concrets. Ils et elles concevront, prototyperont et créeront un nouveau plan de leçon ou d’unité qui s’aligne avec leurs programmes-cadres et qui intègre les routines de réflexion que nous développons ensemble. Les participant.e.s pourront utiliser l’une des technologies à leur disposition au Musée pour créer des modèles ou des exemples d’objets qui pourraient faire partie de leur plan d’enseignement / d’apprentissage des élèves. Le personnel de l’espace Bricoleur Exploratek du Musée répondra à tous les besoins techniques, tandis que les étudiant.e.s diplômé.e.s et les professeur.e.s de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa soutiendront le remue-méninges et la conception pédagogique. Pendant tout ce temps, les participant.e.s seront encouragés à dialoguer, à collaborer et à réfléchir avec leurs pairs en suivant un modèle de pensée conceptuelle qui commence par une profonde réflexion sur les besoins des élèves, le prototypage, puis tester leurs idées avec des pairs. C’est là que le travail passionnant et transformationnel se produira. Ce sont les blocs de temps précieux pour vraiment s’engager profondément dans la conception de nouveaux projets.

Les Collaborations

La célébration d’apprentissage

Dans l’après-midi de notre dernier jour, nous partagerons nos apprentissages et célébrerons le travail que nous avons accompli. Les participant.e.s présenteront leurs idées dans une foire d’apprentissage, où, dans un premier temps, la moitié des participant.e.s circulera et parlera à leurs pairs de leurs projets, puis les rôles changeront afin que chacun ait la possibilité de présenter et d’apprendre de ses collègues .