Le Bricolage en action : un mini-collectif de poèmes inspiré par #LNDLCA 2018

Rédigé par Julie-Anne Turner

Cette semaine, j’ai eu le grand plaisir de de regarder, de partager et d’échanger avec les participant.e.s du volet Bricoleur. J’ai vécu les défis, les réussites, les collaborations, les itérations. Puisque j’ai surtout gardé un positionnement de chercheure, je n’ai pas eu la chance de créer un produit tangible, mais, je me suis inspirée de notre cheminement d’apprentissage en tant que groupe pour rédiger un mini-collectif de poème de moments saillants de la semaine. C’est ce que j’ai «bricolé» cette semaine.

Jour 1 : Introduction aux concepts de codage

<Titre/>

Ligne par ligne,

De haut en bas,

Le programme lit mes instructions.

J’apprends peu à peu

Le déroulement du programme,

À utiliser les mots-clés, les variables et les fonctions.

Comme tout autre langage,

Le code détient une syntaxe

Et opère selon les différenciations.

Mais que se passe-t-il?

Soudainement, tout s’est arrêté,

Une erreur s’est glissée.

Je me rappelle qu’en codant,

Il faut dicter ses instructions explicitement.

Je reprends alors prudemment.

Oeil attentif,

Esprit vif,

“Précision”.

 

Jour 2 : Le bricolage débute les e-textiles  

Mise au point

Elle songe profondément à ses idées.

Ça y est, c’est décidé.

Écrire son initiale en code binaire,

Elle ne doute pas sa capacité à le faire.

 

Elle coud une rangée de lumières,

En étant tout à fait fière.

Ses lumières doivent maintenant s’allumer,

Mais le courant ne semble pas passer.

 

Elle décide de remplacer la batterie

Et c’est une victoire pour Jackie!

[Un haiku à l’honneur du projet de couture avec les LilyPads]  

Sur un T-shirt gris

Allumer une LED

Coudre une batterie.

 

Jour 3: On passe à l’impression 3D et les jeux sur les Makey-Makey

 

Remix : <Cliquez ici pour voir la vidéo!>

J’entends trois voix rigoler au loin.

À l’écart, elle écoutent des vidéos.

Elles discutent et partagent ensemble.

Mais qu’est-ce qu’elles font?

Un projet est en voie de création.

Je m’approche.

Leurs visages sont illuminés.

Ordinateur portable.

Téléphone cellulaire.

Makey-Makey.

Youtube.

« This is the remix! »

Des pinces alligator par ici,

Un enregistrement par là,

Un remixage est effectué,

Inspiré par les réflexions de la journée.

Pour bricoler,

L’important, c’est de s’amuser.

 

Jour 4 : Une journée dédiée à construction de projets et à la réflexion

Itérations

Elle trouve une boîte, deux boîtes.

Un peu de fil conducteur et un Makey-Makey.

Son but est de créer un jeu d’arcade

Et d’y avoir des sons programmés.

 

Tout le matin elle est concentrée

À coudre, à schématiser, à tester.

Elle tente de nouveaux circuits,

Afin de générer de nouveaux bruits.

 

À la fin de la journée,

Le projet n’est pas encore terminé.

Toutefois, elle nous a montré

La valeur de persister.

 

Jour 5 : Le fruit de nos labeurs; présentations au salon d’apprentissage

Ensemble

Je vois que leurs visages rayonnent de fierté.

Au départ, rien qu’une idée.

Un carton, des pinceaux et de la pâte à modeler.

Discussions.

Collaborations.  

 

Elles travaillent fort toute la journée

Sur un projet pour rapporter auprès de leurs élèves.

La devinette, l’écriture et les sciences.

Musique.

Enregistrements.

 

Et maintenant, à la fin de la semaine,

Elles présentent fièrement au salon d’apprentissage.

Ce salon, un lieu unique pour présenter leur créations,

Mais surtout une occasion de célébrer

Cette nouvelle amitié.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *